Outils pour utilisateurs

Outils du site


tuningchassis

Tests et tuning des châssis

Test et préparation moteur

On arrive à une étape intéressante : la phase de test moteur. Elle va permettre de remettre le moteur en condition de fonctionnement optimale.

  1. mettre une pile de 9V en contact avec les patins
    1. le moteur tourne : on passe à l'étape suivante
    2. le moteur ne tourne pas : on va être obliger de le démonter du chassis et de l'ouvrir afin de le nettoyer en profondeur.\\Cette étape est délicate et nécessite calme et précision : si vous n'êtes pas habitué à faire du travail de précision, considérez le moteur comme HS.\\Procéder comme suit :
      • à l'aide d'un petit tournevis plat, désolidariser doucement la cage moteur (en fer) du bloc collecteur (en plastique)
      • sortir le rotor de la cage
      • nettoyer la cage, le bloc collecteur et le rotor
      • lubrifier les paliers servant d'axe au rotor (cage moteur et bloc collecteur)
      • nettoyer le collecteur (partie en cuivre à l'avant du rotor) du rotor avec une gomme
      • enlever tout résidu de gomme des rainures de ce collecteur avec une lame de cutter (attention à ne pas déraper hors de la rainure, cela détruirait le collecteur rendant le moteur inutilisable !)
      • remonter le rotor dans la cage moteur
      • remonter le bloc collecteur en poussant les charbons avec un petit tournevis plat pour refaire passer en douceur le collecteur du rotor
      • voilà, si vous avez tout suivi, le moteur est complètement nettoyé et devrait repartir, si ce n'est pas le cas, il est réellement HS et peut être jeté (on gardera les pignons comme pièce de rechange)
  2. vaporiser du lubrifiant contact (type Top Linear KF) au niveau du collecteur moteur en marche : on doit entendre le régime moteur changer à l'oreille !
  3. ça y est le moteur est maintenant nettoyé (collecteur et charbons propres) et peut donner le meilleur de sa performance

Graissage du système d'entrainement

Touche finale, on va mettre un peu de graisse céramique (lubrifie et protège durablement les engrenages plastique) sur le système d'entrainement (châssis m1/mk2) ou sur le différentiel (châssis m3/mk4).

Il faut veiller à ne pas trop en mettre car un surplus peut au contraire encrasser et donc dégrader les performances du châssis.

tuningchassis.txt · Dernière modification: 19/08/2015 22:43 (modification externe)